Intervention de Jean Terlier

Séance en hémicycle du mardi 9 octobre 2018 à 21h30
Lutte contre la manipulation de l'information — Article 1er

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJean Terlier :

… ce qui l'empêcherait de comprendre ce qui est en train de se passer. On pourrait vous proposer de venir faire un stage dans les juridictions. Vous y rencontreriez les juges des tribunaux de grande instance et ils vous diraient qu'il est parfaitement possible de statuer en quarante-huit heures sur une demande de référé.

Le juge du référé, c'est celui de l'urgence, le juge de l'évidence. Allez dans vos circonscriptions mais je vous invite aussi dans la mienne, à Castres ou à Albi, et le juge des référés vous dira qu'il est tout à fait possible, en quarante-huit heures, de prendre une ordonnance de référé !

1 commentaire :

Le 13/10/2018 à 10:21, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

"Le juge du référé, c'est celui de l'urgence, le juge de l'évidence."

C'est sûr que la distinction entre le vrai et le faux relève de l'évidence...

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion