Intervention de Jean-Félix Acquaviva

Séance en hémicycle du mardi 9 octobre 2018 à 21h30
Lutte contre la manipulation de l'information — Article 1er

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJean-Félix Acquaviva :

Laisser à un juge des référés unique le soin de statuer sur la qualification d'une fausse information – un exercice qui, quoi qu'on en dise, est assez complexe – en seulement quarante-huit heures, semble très risqué. L'intervention d'une formation collégiale nous semblerait de nature à apporter davantage de garanties quant à la qualité du jugement.

1 commentaire :

Le 13/10/2018 à 10:32, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

"Laisser à un juge des référés unique le soin de statuer sur la qualification d'une fausse information – un exercice qui, quoi qu'on en dise, est assez complexe – en seulement quarante-huit heures, semble très risqué."

C'est l'aventure mortifère du totalitarisme politique qui se poursuit en macronie...

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion