Intervention de Alexis Corbière

Séance en hémicycle du mardi 9 octobre 2018 à 21h30
Lutte contre la manipulation de l'information — Article 9 ter

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaAlexis Corbière :

Je suis radicalement en désaccord avec Mme Ménard quand elle affirme qu'une éducation aux médias ne serait pas concevable. C'est à la fois le député, le citoyen et l'enseignant qui vous parle. Aujourd'hui, l'éducation aux médias et aux réseaux sociaux existe déjà. Il faut la renforcer pour lutter contre la dépendance de notre jeunesse vis-à-vis de certains réseaux sociaux aux stratégies agressives. De nombreux jeunes utilisent ces réseaux, où l'on trouve le meilleur comme le pire, pour s'informer. Combien de fois l'enseignant que je suis, comme d'autres ici peut-être, a-t-il lu, en guise de devoirs, de simples copier-coller de textes trouvés sur internet ! Il y a là un enjeu majeur pour l'école publique, qui doit se pencher sur cette nouvelle source d'information. Cela relève de sa mission, au même titre que l'éducation sportive ou artistique. Il serait inconcevable que cette fréquentation des réseaux sociaux, qui occupe la majeure partie du temps libre de notre jeunesse, reste dans l'angle mort de l'éducation nationale.

Il ne s'agit pas de décérébrer qui que ce soit. Au contraire, si le travail est bien fait, cela peut être l'occasion pour l'enseignant de montrer à l'élève qu'il peut se forger une opinion éclairée. Vous nous interrogiez sur le sens de ce mot : pour moi, il désigne la capacité pour le citoyen de se forger une opinion personnelle en puisant à différentes sources. Il me semble que c'est un enjeu majeur, car tant que cette éducation n'est pas faite c'est la propagande unilatérale des réseaux sociaux qui s'imposera.

Si ce texte contre lequel je voterai tout à l'heure avait une vertu, ce serait de donner aux enseignants les moyens de dispenser cette éducation dont ils manquent le plus souvent. L'enseignant de lycée professionnel que je suis déplore au passage que le ministre de l'éducation nationale propose de réduire la place de l'enseignement général dans l'enseignement professionnel.

2 commentaires :

Le 13/10/2018 à 11:06, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

" C'est à la fois le député, le citoyen et l'enseignant qui vous parle."

Vous mettez en garde vos élèves contre les dangers du communisme ?

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 21/10/2018 à 04:36, RABAH mabarki a dit :

Avatar par défaut

bnj je suis un citoyen montreuillois qui a telephonè a votre bureau votre assistant m'a dit qu'un deputè ne peut vous voir ou regler un probleme d'un conflit quotidien je demande svp un rendez vous merci

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion