⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Intervention de Charles de Courson

Séance en hémicycle du mardi 16 octobre 2018 à 21h30
Projet de loi de finances pour 2019 — Après l'article 2

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaCharles de Courson :

Quelle est la situation actuelle ? Le chômage baisse mais on constate des pénuries de main d'oeuvre. La loi TEPA poursuivait les deux objectifs, mais à peine avait-elle été votée, que la crise de 2008 éclatait – moins d'un an plus tard. On a observé a posteriori qu'à cause de la crise, pas de la mesure elle-même, le but économique n'avait pas été atteint.

C'est une bonne mesure en cas de pénurie de main d'oeuvre. Or, nous souffrons actuellement d'une pénurie de main d'oeuvre. C'est la raison pour laquelle il faut voter en faveur de l'amendement qui rétablit les dispositions de la loi TEPA.

Je m'adresse à mes collègues socialistes : vous avez supprimé la désocialisation et la défiscalisation.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion