⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Intervention de Gilles Lurton

Séance en hémicycle du mardi 16 octobre 2018 à 21h30
Projet de loi de finances pour 2019 — Après l'article 2

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaGilles Lurton :

Ce n'est pas du tout ce que j'ai compris ! Pour le moment, les veuves n'ont aucun avantage d'aucune sorte : elles continuent à payer le maximum.

Au début de votre intervention, monsieur le ministre, vous avez rappelé que la demi-part représentait, pour les veuves, une compensation liée au décès de leurs conjoints pendant la guerre. Je considère quand même qu'il y avait une certaine justice à ce qu'elles continuent à bénéficier de cette mesure pendant toutes les décennies suivantes, dans la mesure où elles ont eu à assumer, après le décès de leurs conjoints – même si l'on peut aussi parler des veufs et de leurs conjointes : la situation peut être inverse – , les mêmes charges qu'avant, que ce soit pour la maison, l'électricité, le chauffage ou l'entretien de leur patrimoine. En ce sens, l'amendement en discussion me paraît tout à fait justifié.

Quant à la proposition de loi de M. Sacha Houlié, je me souviens très exactement de ce qu'elle contenait puisque nous avons tous reçu les petits cartons pour nous demander de la voter, …

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion