⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Intervention de Danièle Obono

Séance en hémicycle du vendredi 19 octobre 2018 à 21h30
Projet de loi de finances pour 2019 — Après l'article 18

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaDanièle Obono :

Je vous ai épargné la lecture en totalité de l'exposé sommaire. Néanmoins, comme nous tenons à cet amendement, je voulais vous le présenter dans son entièreté. Le rapporteur n'a pas souhaité dire pourquoi mon explication, pourtant très précise, ne l'avait pas convaincu. Pour le coup, nos propositions nous semblaient équilibrées : d'un côté, nous tenons à aider les petites entreprises et, de ce point de vue, il nous semble qu'une baisse de leur taux d'imposition leur donnerait les marges de manoeuvre nécessaires pour investir et les aiderait à relancer leur activité ; de l'autre côté, il nous semble normal que les très grandes entreprises contribuent davantage à l'impôt. Il est donc bien dommage que M. le rapporteur général n'ait pas souhaité expliquer en quoi cette proposition n'était pas équilibrée.

De toute façon, si vous ne l'adoptez pas aujourd'hui, nous présenterons de nouveau cet amendement dans les prochains mois ou les prochaines années. L'avenir nous donnera raison, et vous finirez par être convaincus de son bien-fondé. Il est dommage que nous ne puissions pas le faire dès maintenant, car tout cela nous fait perdre beaucoup de temps. N'est-ce pas, chers collègues ?

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion