⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Intervention de Gérald Darmanin

Séance en hémicycle du vendredi 19 octobre 2018 à 21h30
Projet de loi de finances pour 2019 — Après l'article 18

Gérald Darmanin, ministre de l'action et des comptes publics :

Mais si ! On peut certes imaginer une SPL ne fonctionnant qu'avec des fonds publics, mais il faut alors vite la transformer en EPCC si l'on ne veut pas perdre beaucoup d'argent. Donc, la SPL a la possibilité d'avoir un partenaire privé, ou bien elle peut bénéficier de l'aide d'un organisme parapublic mais dont l'argent ne sera pas public. Or, qu'une SPL puisse bénéficier de mécénat – forme d'optimisation mais qui n'est pas en soi condamnable, il faut l'évaluer – , alors même que de l'argent privé a en partie contribué à sa constitution, cela me paraît assez contraire à l'intention du législateur. Je ne pense pas qu'il s'agisse d'une bonne chose pour les élus que nous mettions en place un tel dispositif, car le message s'en trouverait brouillé.

Peut-être, monsieur Bouyx, faut-il simplifier la transformation de SPL en EPCC, j'en conviens très volontiers, mais je ne suis pas sûr, encore une fois, que la solution soit de faire profiter à la SPL du mécénat de la même manière qu'à un organisme public. Je parle d'expérience ; ensuite, chacun votera comme il l'entend.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion