⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Intervention de Stéphane Peu

Séance en hémicycle du vendredi 19 octobre 2018 à 21h30
Projet de loi de finances pour 2019 — Après l'article 18

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaStéphane Peu :

Voici encore un amendement de notre groupe qui tend à faire des économies. En 2019, nous assisterons au cumul du CICE et d'une baisse de cotisations sociales patronales. Le coût de ce cumul pour les finances publiques est évalué à environ 40 milliards d'euros. C'est un choix budgétaire que certains qualifient de « formule fromage et dessert ».

Peut-on considérer que ce dispositif aura des effets bénéfiques, en particulier sur l'emploi ? Un rapport récent montre que cette bascule créera 16 000 emplois à l'horizon 2020 et 40 000 emplois d'ici à cinq ans. Nous avons donc effectué le calcul sommaire suivant : aux cinq ans de baisses de cotisations fiscales et patronales pour environ 100 milliards d'euros, il faut ajouter les 20 milliards du « fromage et dessert » de 2019, soit 120 milliards pour 40 000 emplois, soit 3 millions d'euros d'argent public par emploi. Je vous laisse apprécier l'efficacité de cette gabegie.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion