Intervention de Christophe Naegelen

Réunion du mercredi 18 juillet 2018 à 11h00
Commission des affaires étrangères

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaChristophe Naegelen :

Il est de plus en plus question de l'Europe de la défense. La France, même si elle est la troisième exportatrice mondiale d'armement, doit aussi travailler avec les autres pays européens. On parle de construire une base industrielle et technologique de défense (BITD) européenne, mais on voit que nous n'arrivons pas à vendre à nos propres amis. Denis Masséglia a évoqué les Américains, qui auraient bloqué des ventes de pièces, mais on s'aperçoit également que les Polonais préfèrent acheter des avions américains, les Bulgares des MiG russes et les Belges des F35 américains. À l'heure où l'on parle de l'Europe de la défense, que fait notre pays, non pas pour faire pression, mais pour discuter amicalement avec ses partenaires, pour leur dire qu'il faut commencer par travailler ensemble et par acheter chez nous ?

Autre sujet, la majorité des notifications de refus de vente concernent l'Asie centrale et l'Asie du Sud. Pouvez-vous nous expliquer pourquoi ? En 2017, seuls 6 % des refus étaient relatifs au Proche et au Moyen-Orient, alors que l'on dit toujours que les principaux conflits se trouvent dans cette zone et que l'on doit éviter d'y vendre.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion