Intervention de Christophe Castaner

Séance en hémicycle du mardi 30 octobre 2018 à 15h00
Questions au gouvernement — Lutte contre l'antisémitisme

Christophe Castaner, ministre de l'intérieur :

L'antisémitisme n'a, hélas ! pas de frontière : il tue, il tue sans discernement.

Je me rendrai ce soir, à la demande du Premier ministre, à la cérémonie d'hommage aux victimes qui aura lieu à la grande synagogue de la Victoire à Paris pour marquer la solidarité du Gouvernement et des Français aux victimes de Pittsburgh. Personne dans cet hémicycle n'a oublié les attentats, les violences, les insultes qui n'ont comme motif que l'antisémitisme. Personne ici n'oubliera jamais les attentats qui ont visé des Français parce qu'ils étaient juifs.

Les faits que vous avez évoqués, madame la députée, sont des faits d'une violence extrême. Ils incarnent ces vents mauvais évoqués par le Président de la République qui soufflent sur toute la France. Vous avez évoqué la situation de cette étudiante de l'université Paris-XIII. Je sais que ma collègue Frédérique Vidal a reçu le président de l'université, que cette jeune femme a été reçue, qu'une enquête a été engagée.

Nous devons prendre de façon systématique la menace au sérieux. Dès samedi soir, comme le Premier ministre l'a rappelé, j'ai demandé aux préfets de renforcer les rondes et les patrouilles autour des lieux sensibles. Nous ne devons laisser passer aucun propos antisémite. Ainsi, à ma demande le préfet a fait un signalement au procureur à l'encontre de l'imam de Toulouse qui appelait au meurtre de juifs. La justice fait aussi son travail.

Dès le printemps le Premier ministre a lancé un plan de lutte contre le racisme et l'antisémitisme. Le Gouvernement agit, via par exemple la mise en place de la pré-plainte en ligne, par le doublement des effectifs de la plate-forme PHAROS – plateforme d'harmonisation, d'analyse, de recoupement et d'orientation des signalements – de lutte contre les discours de haine et de discrimination et il agit au quotidien parce que jamais nous ne devons baisser les bras. Nous devons chaque jour faire reculer le racisme et l'antisémitisme.

Chacun de nous ici est dépositaire de ce message d'humanisme. Il est, madame la députée, notre commun.

1 commentaire :

Le 04/11/2018 à 09:23, laïc a dit :

Avatar par défaut

"Ainsi, à ma demande le préfet a fait un signalement au procureur à l'encontre de l'imam de Toulouse qui appelait au meurtre de juifs. La justice fait aussi son travail."

Je m'étonne que pour faire un signalement dans ce genre d'affaire, il faille passer par la demande du ministre de l'intérieur. Autrement dit, si M. Castaner n'avait pas réagi, l'imam continuerait ses appels au meurtre sans que rien ne se passe ? Ce n'est pas ainsi que l'on peut comprendre "la justice fait aussi son travail". Chaque citoyen, chaque fidèle dans une mosquée, au premier appel au meurtre de l'imam, doit lui-même avertir la justice, sinon il ne fera que participer au discrédit de sa religion en France, et à l'islamophobie. Et la justice doit réagir immédiatement, sinon la justice entretiendra le fossé qui se creuse de plus en plus entre elle et le peuple français qu'elle est censée représenter (Au nom du peuple français…)

Par ailleurs, pour un cas avéré, que sait-on de ce qu'il se dit dans les autres mosquées ? Le système des écoutes des mosquées n'est toujours pas mis en place, il est tant d'agir dans ce sens.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion