Intervention de Olivier Dussopt

Séance en hémicycle du mercredi 31 octobre 2018 à 15h00
Questions au gouvernement — Réforme de la fonction publique

Olivier Dussopt, secrétaire d'état auprès du ministre de l'action et des comptes publics :

… d'individualiser la rémunération des agents publics, pour tenir compte de leur engagement et de leurs sujétions particulières. Nous voulons faire en sorte que, par des mécanismes d'intéressement, individuel et collectif, on puisse reconnaître l'engagement des hommes et des femmes qui servent l'action publique dans notre pays.

Nous souhaitons, en outre, donner plus de liberté en matière de recrutement, tant aux employeurs qu'aux agents. Cela signifie élargir les conditions de recrutement par contrats. Ce n'est pas remettre en cause le principe général de l'occupation des emplois permanents par des agents titulaires, c'est faire en sorte que les dérogations à ce principe soient suffisamment larges pour que l'on puisse avoir plus de souplesse dans la gestion des carrières, la gestion des organisations.

Enfin, nous voulons favoriser les mobilités professionnelles, donner des possibilités de formation, accompagner les reclassements et la transition, et aussi répondre à la précarité de certains agents publics – je pense notamment aux contractuels – en améliorant leurs conditions d'emploi.

C'est à tout cela que nous allons travailler avec l'ensemble de celles et ceux qui, autour de vous notamment, sont rassemblés pour ce faire. J'aurai l'honneur de présenter devant le Parlement un projet de loi en ce sens au premier semestre 2019.

1 commentaire :

Le 04/11/2018 à 14:20, laïc a dit :

Avatar par défaut

" pour que l'on puisse avoir plus de souplesse dans la gestion des carrières, la gestion des organisations."

Oui, c'est ça, plus de souplesse pour virer les contractuels si par hasard un "petit chef" l'a dans le nez ? Une prime donnée au harcèlement professionnel ?

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion