Intervention de Régis Juanico

Réunion du mercredi 17 octobre 2018 à 9h30
Commission des affaires culturelles et de l'éducation

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaRégis Juanico :

Après une baisse de 1,9 million d'euros par rapport aux prévisions du COM en 2018, de nouvelles économies sont envisagées dans le budget de FMM pour 2019, avec une nouvelle baisse de 1,6 million d'euros. Cet écart grandissant entre les ambitions fixées aux chaînes et les moyens qui sont alloués est problématique et devrait faire réagir les parlementaires que nous sommes. Nous devrions en effet nous interroger sur la valeur des COM qu'il nous est demandé de valider et dont la trajectoire est trop rarement respectée. Vous évoquiez à juste titre vos rêves, il conviendrait aussi que nous puissions parler de respect, quand les COM sont votés. Quelles seront les conséquences ? Cela signifie-t-il que FMM devra cesser sa diffusion dans certaines régions, dans certaines langues ou renoncer à certaines missions ?

Je rappellerai que la France a été désignée le pays le plus influent en 2017, dans la lignée du succès de l'Accord de Paris sur le climat, et grâce à l'action de notre audiovisuel extérieur et de notre réseau diplomatique. Ces indicateurs valent ce qu'ils valent, mais il faut savoir qu'en 2018, nous avons été devancés dans ce classement par le Royaume-Uni, qui a réalisé un effort significatif pour son audiovisuel extérieur, avec un investissement de 325 millions d'euros d'ici à 2020 pour accroître son influence. Vous parliez de l'aide publique au développement : quel outil permettrait à FMM de développer cette influence ?

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion