Intervention de Agnès Thill

Réunion du mercredi 17 octobre 2018 à 9h30
Commission des affaires culturelles et de l'éducation

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaAgnès Thill :

Depuis le rapprochement opéré en 2012 et la création de FMM, le groupe est aujourd'hui stabilisé et plus solide. Je tiens à saluer les efforts de FMM dans sa politique de développement de sa présence mondiale, véritable coeur de votre activité. En effet, en 2017, cette stratégie de développement international s'est poursuivie avec succès, les trois chaînes ayant renforcé leur diffusion dans le monde. Entre 2016 et 2017, la couverture mondiale de France 24 a progressé de 6,8 %, passant de 333 à 333,5 millions de foyers, RFI maintient sa présence internationale avec son réseau de 156 fréquences FM dans 58 pays et une diffusion en ondes courtes. Le nombre de radios partenaires dans le monde augmente, pour sa part, de près de 15 %. La recherche de nouvelles fréquences pour MCD s'est aussi poursuivie en 2017, avec 28 relais FM, dix radios partenaires et une diffusion par ondes moyennes ou pas satellites.

Pourtant, le CSA note un léger retrait de la notoriété globale des chaînes de FMM dans leurs zones traditionnelles d'influence, typiquement l'Afrique et le monde arabe. Alors que vous préparez une stratégie forte, plus régionalisée et plus adaptée aux enjeux locaux, comment envisagez-vous d'améliorer la présence et l'influence des chaînes du groupe dans leurs zones de présence traditionnelles, où la concurrence est importante, et le français, parfois en recul ?

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion