Intervention de Bénédicte Taurine

Séance en hémicycle du mercredi 7 novembre 2018 à 21h30
Projet de loi de finances pour 2019 — Compte d'affectation spéciale participations financières de l'État (état d)

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaBénédicte Taurine, rapporteure pour avis de la commission des affaires économiques :

Il s'agit toujours de transférer des crédits de l'action 01 du programme « Désendettement de l'État et d'établissements publics de l'État » vers l'action 01 « Augmentations de capital, dotations en fonds propres, avances d'actionnaire et prêts assimilés ». L'État ne détient plus que 24,1 % du capital d'Engie et, du fait du projet de loi PACTE, il pourrait se désengager totalement de cette entreprise. Or l'énergie est un secteur stratégique ; avec la privatisation, nous pensons qu'il existe un risque d'augmentation des tarifs. De même, les investissements dans le renouvelable pourraient diminuer, pour faire augmenter les profits à court terme. Cette logique a déjà été observée au travers des hausses record des prix du gaz. Le présent amendement vise donc à créer un pôle énergétique public pour contrôler les prix et les investissements.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion