Intervention de Muriel Pénicaud

Séance en hémicycle du vendredi 9 novembre 2018 à 15h00
Projet de loi de finances pour 2019 — Travail et emploi (état b)

Muriel Pénicaud, ministre du travail :

J'ai déjà répondu ce matin sur l'aspect budgétaire de la question. Je rappelle que les crédits vont passer de 360 à 356 millions d'euros quand on compte à la fois la garantie jeunes et les charges de fonctionnement, soit seulement 1,1 % de moins, tandis que les gains procurés par l'automatisation de diverses charges administratives seront beaucoup plus élevés : il y a donc des moyens en plus pour les missions locales pour l'accompagnement des jeunes.

Vous avez abordé un sujet très important : celui de la différenciation, notamment s'agissant des jeunes en zones rurales ou dans les quartiers prioritaires. Ce doit être deux priorités absolues parce que si les jeunes ruraux sont aujourd'hui un peu plus accueillis – il y en avait 8 % l'année dernière, 11 % cette année – , il faut encore aller plus loin. Des missions locales ont pris des initiatives innovantes, par exemple l'utilisation de bus qui vont de village en village, ou de petite ville en petite ville, parce que les jeunes ne disposent pas forcément d'un moyen de transport ou n'ont pas suffisamment la volonté de se rendre à la mission locale un peu éloignée. Nous constatons qu'une partie importante de ces jeunes, les plus en difficulté, ne viennent pas tous à la mission locale. Cela est notamment dû à un couplage mal fait entre l'aide sociale à l'enfance et les dispositifs de la politique de l'emploi. Aujourd'hui, un quart des jeunes sortis de l'ASE deviennent SDF faute d'un accompagnement immédiat. Le chiffre est dramatique et je vais demander aux missions locales de travailler pour que la garantie jeunes leur soient proposée avant même leur sortie de l'ASE.

Pour mieux repérer tous ces publics jeunes, il faut aller les chercher dans les clubs de sports, dans les quartiers, au bas des tours, dans les villages, les trouver là où ils sont. C'est pourquoi en décembre, dans le cadre du Plan d'investissement compétences, je lancerai un appel à projets pour le repérage des jeunes plus ou moins invisibles des structures, et toutes les missions locales pourront postuler pour proposer des innovations.

En ce qui concerne Pôle emploi et les missions locales, il s'agit, je l'ai dit en commission, de faire comme pour Cap emploi, qui collabore désormais fort bien avec Pôle emploi. Ainsi, partout dans le territoire et pas seulement à certains endroits, tout le monde doit pouvoir mieux travailler ensemble en partageant ses données. Actuellement c'est Pôle emploi qui dispose des données sur les offres d'emploi, et le partage de ses informations éviterait aux jeunes d'avoir à faire la navette. À cette fin, une partie du système d'information doit être géré en commun. Je ne confonds pas les deux missions, connaissant bien les deux d'expérience, mais les missions locales et Pôle emploi doivent coopérer davantage. Et si certaines collectivités veulent expérimenter plus avant, il n'y a pas de raison de le leur interdire.

1 commentaire :

Le 03/12/2018 à 00:02, Muller 08 a dit :

Avatar par défaut

le budget global est en baisse de 8,25 millions d'euros.

Lors de la présentation du Plan pauvreté, le Président de la République a affirmé vouloir quintupler

LES GILETS JAUNES SONT SORTIS

le nombre de Garantie Jeunes. Pourtant votre budget ne se fixe comme objectif que 100 000 nouveaux jeunes entrants pour 2019, ce qui correspond à peine aux ambitions portées depuis sa création.

Le Président de la République affirme vouloir être attentif à la situation des jeunes qui ne sont pas épargnés par la pauvreté et votre budget diminue les crédits des opérateurs censés la combattre. Ce n'est pas cohérent.

LE BONNETEAU DE MACRON

Pour des raisons de recevabilité financière au titre de l'article 40 de notre Constitution, les crédits de l'action 2 du programme 102 sont abondés à hauteur de 8,25 millions d'euros et ceux de l'action 4 du programme 103 sont réduits d'autant.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion