Intervention de Pierre Morel-À-L'Huissier

Séance en hémicycle du jeudi 22 novembre 2018 à 21h30
Programmation 2018-2022 et réforme de la justice — Après l'article 24

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaPierre Morel-À-L'Huissier :

J'apprends que cette disposition existe. En quinze ans d'activité professionnelle, je n'ai jamais vu un seul tribunal administratif transmettre une de ses décisions à un procureur de la République ou une autorité judiciaire.

Les juridictions administratives sont lentes, même si le Conseil d'État prétend l'inverse. Si l'on dépose un recours en annulation contre un permis de construire, il faut trois ans pour obtenir la décision. Quand elle est saisie, la cour d'appel met deux ans à se prononcer. Or une action civile de démolition ne peut être introduite que dans les cinq ans suivant la construction. C'est ce qui explique qu'on puisse annuler un permis de construire relatif à une construction impossible à démolir. C'est un vrai problème. Ne pas l'admettre, c'est manquer d'honnêteté envers des citoyens.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion