Intervention de Antoine Savignat

Séance en hémicycle du jeudi 22 novembre 2018 à 21h30
Programmation 2018-2022 et réforme de la justice — Article 26

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaAntoine Savignat :

J'ai bien compris vos propos. Dans le cadre de la réflexion conduite autour de la plateforme, peut-être pourrait-il être envisagé de prévoir un dernier clic, à l'issue du dépôt de plainte en ligne, pour proposer à la victime d'être reçue d'urgence. Le fait de remplir un formulaire pour déposer sa plainte peut lui permettre de prendre conscience de la gravité de l'acte et de l'état psychologique dans lequel elle se retrouve plongée.

Je préfère ne pas retirer mon amendement, car la société doit protéger la victime. Je respecte votre avis, qui est légitime, mais on ne sait pas dans quel état se trouve la victime. Certaines personnes ne veulent pas déposer plainte, mais la société n'a-t-elle pas pour rôle, justement, non pas de la forcer car cela n'aurait pas de sens, mais du moins d'humaniser le dépôt de plainte en lui permettant de s'adresser à une personne ?

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion