⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Intervention de Marie Meyruey

Réunion du jeudi 15 novembre 2018 à 14h30
Mission d'information relative aux freins à la transition énergétique

Marie Meyruey, consultante affaires publiques :

Je souhaitais revenir rapidement sur l'accompagnement des ménages pour les travaux, car c'est une question primordiale. Nous réalisons chaque année un petit baromètre dont il ressort que le manque d'informations est le premier frein à la réalisation des travaux de rénovation – nous pourrons vous faire parvenir ces résultats. Un rapport parlementaire de 2016, signé par François de Rugy, démontre que le système d'accompagnement actuel du service public de la performance énergétique de l'habitat apporte beaucoup d'informations, mais présente beaucoup de lacunes pour l'accompagnement personnalisé des ménages, alors même que c'est ce qui permet de lever les freins. Les 1 240 euros par rénovation que mentionnait Matthieu Paillot représentent les coûts d'accompagnement de l'ADEME, pas le coût des travaux. Si l'on doit accompagner chacun des ménages qui habitent les 15 millions de logements mal isolés du parc français en payant 1 240 euros d'argent public, il faudra plusieurs centaines de milliards d'euros avant que nous n'ayons tout rénové.

Pourtant, les entreprises privées disposent de réserves de conseillers experts en efficacité énergétique qui peuvent fournir gratuitement cet accompagnement aux ménages grâce au système des CEE, et de manière personnalisée. La collaboration entre acteurs publics et privés est la clé pour réussir vraiment à massifier la rénovation de logements.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion