⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Intervention de Général Jean-Claude Gallet

Réunion du mercredi 21 novembre 2018 à 16h30
Commission de la défense nationale et des forces armées

Général Jean-Claude Gallet, commandant la brigade de sapeurs-pompiers de Paris :

Ce sont 1 440 sapeurs-pompiers de Paris qui ont passé le concours de sapeur-pompier professionnel en 2018. Je dois réussir à rehausser leur pouvoir d'achat, à rendre le métier un peu plus attractif, notamment en supprimant les 100 000 interventions qui ne relèvent pas de notre domaine, c'est-à-dire de l'urgence. Je me suis donné un an pour y parvenir par un travail collectif en interministériel ; j'y crois.

La Seine-Saint-Denis fait l'objet de toute notre attention. Je crois, d'ailleurs, que vous avez visité les casernes de Pantin et d'Aubervilliers. Ce qui est en cause, ce n'est pas tant le nombre d'habitants que les difficultés qu'on y rencontre, et que vous connaissez très bien – j'ai deux élus du département en face de moi. Il y a à la fois des zones comme la Plaine Saint-Denis, qui est une sorte de Silicon Valley à la française, et des quartiers, à Aubervilliers ou à Pantin – par exemple les Courtillières –, qui vieillissent mal, où l'habitat est délabré – je pense aux immeubles dits de « quatrième famille », qui ont quarante ans.

Nous menons des actions de prévention ; la préfecture essaie aussi, en concertation avec les élus – notamment les maires –, d'apporter des réponses. En ce qui me concerne, je ne dispose pas d'un cadre coercitif : nous menons des actions de recrutement, auxquelles je suis très sensible. Nous essayons, en particulier, de recruter dans les clubs sportifs. De plus, c'est en Seine-Saint-Denis que nous allons ouvrir le plus grand nombre de classes de jeunes sapeurs-pompiers. Je connais bien ce département où j'ai servi pendant les trois quarts de ma carrière. Pour moi, il s'agit du principal point d'application des efforts, au regard de l'enjeu politique que j'ai évoqué dans mon propos liminaire.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion