Intervention de Annaïg Le Meur

Séance en hémicycle du jeudi 6 décembre 2018 à 15h00
Encadrement du démarchage téléphonique et lutte contre les appels frauduleux — Explications de vote

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaAnnaïg Le Meur :

Je tenais à souligner que ce texte va vraiment au-delà de la protection des consommateurs, au travers du développement de Bloctel : il permettra une véritable lutte contre la fraude. Car, en plus d'être importuné, on est parfois délesté de plusieurs milliers d'euros.

Nous avons constaté la complexité du problème. Il a fallu consacrer du temps au sujet : plusieurs mois de travail en commun, notamment avec M. Cordier – même s'il a été un peu déçu que l'opt-in, ou plutôt l'option d'entrée, pour le dire en français, soit écartée.

Nous aspirons tous à plus de quiétude, tandis que les entreprises aspirent, pour leur part, à se développer. D'où la complexité qui a rendu difficile l'avancée de nos débats.

Je suis désormais vraiment satisfaite, au nom du groupe La République en marche et de l'ensemble des gens qui ont travaillé avec nous. Nous avons pratiqué une véritable concertation et fait preuve d'un esprit de construction. Nous avons pu travailler ensemble, avec des groupes d'opposition mais qui sont réellement constructifs. Je remercie donc le groupe UDI-Agir, particulièrement M. Naegelen, de ce travail commun, collectif. Comme l'intérêt collectif des consommateurs, des citoyens et des Français prime, nous avons su travailler ensemble. J'espère que, dans l'avenir, nous le ferons plus souvent, parce que c'est ainsi que La République en marche veut travailler. Nous voterons bien sûr pour le texte.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion