Intervention de Gisèle Biémouret

Séance en hémicycle du jeudi 6 décembre 2018 à 15h00
Reconnaissance des proches aidants — Motion de renvoi en commission

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaGisèle Biémouret :

Aujourd'hui, les rapports et les recommandations s'accumulent sur la situation des aidants, que ce soit celui du Haut conseil de la famille, de l'enfance et de l'âge ou celui de la présidente du Conseil national consultatif des personnes handicapées, Dominique Gillot, sur la désinsertion professionnelle : tous les problèmes sont désormais identifiés.

Depuis dix-huit mois, nous avons eu l'occasion, au sein de notre commission, d'aborder à plusieurs reprises cette problématique de l'aidant, avec l'adoption de la proposition de loi de notre rapporteur sur les dons de jours de repos non pris au bénéfice des proches aidants, ou celle de notre collègue Pierre Dharréville. Le Gouvernement avait d'ailleurs promis, au mois de juin, d'intégrer ces propositions dans un futur texte. À chaque fois, notre groupe a soutenu ces propositions de loi, qui créaient des droits nouveaux améliorant concrètement la situation et facilitant le quotidien de nos 8 millions de concitoyens qui se partagent entre leur vie professionnelle et familiale.

Les mesures proposées aujourd'hui sont justes et, pour certaines, innovantes. Pour toutes ces raisons, nous ne voterons pas cette motion de renvoi de commission.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion