⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Intervention de Émilie Cariou

Réunion du jeudi 22 novembre 2018 à 10h00
Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaÉmilie Cariou, députée :

Je voulais remercier Mme Genetet pour le travail accompli, les échanges que nous avons eus la dernière fois, et la prise en compte des inquiétudes qui avaient été émises. Je continue à considérer que, certes, les pays producteurs ont trouvé dans l'huile de palme un modèle de développement, mais ce que je connais de la Malaisie me laisse à penser que ce n'est un modèle ni de démocratie ni de développement économique équilibré.

Quand on voit les champs de palmiers à huile et comment ces exploitations sont industrialisées, avec la mise en place d'énormes complexes industriels, on se rend compte qu'on a affaire à un modèle de développement déséquilibré qui ne prend pas en compte l'individu. La Malaisie devient une sorte de base arrière de notre développement industriel. Je suis assez inquiète de voir qu'on se sert de ces pays pour asseoir notre développement industriel, au mépris de quantité de sujets, même de principe, comme le respect des droits de l'homme.

Je trouve que cette note alerte bien sur certains dangers, notamment sur la déforestation, mais pas uniquement. Sur les biocarburants, on ne sait pas comment on va se sortir de ces sujets énergétiques puisqu'on trouve toujours beaucoup de défauts à chaque alternative. En tout cas, cette note a le mérite de « mettre les problèmes sur la table » et je vous en remercie.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion