Intervention de Éric Ciotti

Séance en hémicycle du jeudi 20 décembre 2018 à 21h30
Mesures d'urgence économiques et sociales — Article 2

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaÉric Ciotti :

C'est une question importante, une question de reconnaissance envers ceux qui ont été en première ligne pour faire respecter l'ordre républicain face à la violence et au terrorisme. C'est aussi, naturellement, une question de pouvoir d'achat pour nos policiers, comme – cela a été dit tout à l'heure – pour l'ensemble de nos fonctionnaires.

Je voudrais aussi évoquer la situation de nos gendarmes, à propos de laquelle j'espère que vous pourrez me répondre, madame la ministre du travail. Il semblerait en effet qu'ils aient été exclus de l'accord, de sorte que leur traitement n'évoluerait pas, abstraction faite de l'indemnité de sujétion spéciale de police. Même s'ils ne peuvent pas exprimer directement leurs revendications du fait de leur statut militaire, les gendarmes ont eux aussi droit à la considération et à la reconnaissance de la nation ; il serait particulièrement injuste qu'ils en soient privés et qu'ils soient oubliés par cet accord.

1 commentaire :

Le 27/12/2018 à 12:31, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

Les gendarmes aussi veulent être augmentés, il n'y a pas de raison. Les gilets jaunes bossent pour eux, aussi.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion