⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Intervention de Christophe Castaner

Séance en hémicycle du mercredi 30 janvier 2019 à 21h45
Prévention et sanction des violences lors des manifestations — Après l'article 3 bis

Christophe Castaner, ministre de l'intérieur :

Ne cherchons surtout pas à opposer ou à légitimer telle ou telle violence ! Le fait que les forces de l'ordre, qui garantissent l'ordre public, soient les seules habilitées à exercer cette mission de service public et formées à cette fin, n'exclut pas que des erreurs ou des fautes puissent être commises. Celles-ci doivent faire l'objet d'enquêtes et être sanctionnées d'autant plus sévèrement que, lorsqu'on porte l'uniforme, comme lorsqu'on est parlementaire ou ministre, on a un devoir d'exemplarité.

Il m'est arrivé d'appeler des journalistes pour leur présenter des excuses, à la suite de violences qu'ils avaient subies : certains avaient été bousculés lors d'une charge sur un site. En revanche, jamais aucun journaliste ne s'est plaint à moi de ce que les forces de l'ordre l'avaient menacé ou attaqué. Il est essentiel de raison garder : toute violence est inacceptable dans un pays démocratique. Que cet esprit, ce soir, anime nos débats.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion