⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Intervention de Patrick Mignola

Séance en hémicycle du mercredi 30 janvier 2019 à 21h45
Prévention et sanction des violences lors des manifestations — Article 4

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaPatrick Mignola :

Jean-François Eliaou a bien résumé les termes du débat à ce stade. Nous cherchons tous le meilleur chemin pour aboutir à un texte efficace et équilibré, alliant les notions d'intentionnalité et de légitimité, qui donnerait donc la capacité aux forces de l'ordre d'agir de façon efficace, mais aussi la capacité à celui qui serait mis en cause de se défendre.

En l'occurrence, la formulation proposée est suffisamment concise pour renverser la charge de la preuve à l'égard des fauteurs de troubles et suffisamment claire pour ne pas compromettre l'opérationnalité des forces de l'ordre, qui pourront intervenir sans arbitraire à l'égard des manifestants mais sans mollesse envers les éventuels fauteurs de troubles.

Je vous invite donc à rejoindre la sagesse du Gouvernement, afin que, par la concision – quelqu'un a parlé tout à l'heure d'intelligibilité – , nous puissions donner aux forces de l'ordre un moyen de faire progresser l'ordre public dans notre pays.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion