⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Intervention de Sabine Rubin

Séance en hémicycle du lundi 11 février 2019 à 16h00
Pour une école de la confiance — Motion de rejet préalable

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaSabine Rubin :

Lors de l'examen du texte en commission, vous avez repoussé toutes nos propositions d'expérimentation en matière pédagogique. En revanche, vous laissez libre cours aux délires de la droite sécuritaire.

Où sont, plutôt, les personnels de la vie scolaire, les assistantes sociales, les psychologues de l'éducation nationale et les enseignants spécialisés en nombre suffisant ? Où se trouve cette présence humaine si indispensable pour aider les jeunes et leurs familles, et pour soulager les professeurs ?

Votre aveuglement vous rend-il également sourd aux légitimes revendications de la communauté éducative, dont je viens de rappeler la réalité ? Le 5 février dernier, lors de la mobilisation du mouvement syndical interprofessionnel, j'ai lu sur les banderoles des personnels de l'éducation nationale des slogans demandant la hausse des salaires, le rattrapage du pouvoir d'achat bloqué depuis l'an 2000 – il a baissé de 40 % en vingt ans – et l'embauche de personnels en lieu et place de la suppression de postes prévue dans votre budget 2019.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion