⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Intervention de Nadia Essayan

Séance en hémicycle du lundi 11 février 2019 à 16h00
Pour une école de la confiance — Motion de rejet préalable

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaNadia Essayan :

Le projet de loi pour une école de la confiance porte sur un sujet qui nous importe à tous, et qui nous place dans la lignée des combats de nos anciens pour une école accessible, facteur de socialisation et d'émancipation pour tous les enfants de la République. C'est à l'école que se déterminent en grande partie le présent et le futur des élèves. De plus, l'école est aussi une communauté éducative qui s'ouvre sur son environnement et qui recherche le bien-être de tous ceux qui la composent.

Or, notre école a un peu de mal à remplir sa mission. Il est nécessaire aujourd'hui de la revisiter, de la revigorer et de la doter de repères plus adaptés à la réalité du XXIe siècle. Nous avons discuté de ce projet de loi en commission et nous sommes globalement tombés d'accord sur l'intérêt de légiférer et sur le texte proposé. Certaines dispositions doivent être débattues, mais le groupe du Mouvement démocrate et apparentés estime que rien ne justifie le renvoi en commission ni le rejet préalable de ce texte.

Travaillons ensemble et faisons confiance au débat social et législatif pour aboutir à une transformation intelligente du système scolaire.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion