Intervention de Agnès Thill

Séance en hémicycle du mardi 12 février 2019 à 15h00
Pour une école de la confiance — Après l'article 1er

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaAgnès Thill :

Cette analyse vaut dans les deux sens puisque j'ai moi-même dû faire remplir des formulaires comportant les mentions « parent 1 » et « parent 2 ». Les couples père-mère me demandaient alors que choisir : « Qui est le parent 1 ? Moi, je ne suis pas plus important que l'autre et le parent 1 n'est pas plus important que le parent 2. » Le problème se pose donc dans les deux sens. En tout cas, je vous remercie de ne pas avoir pris de décision. Je me sens clairement stigmatisée par la présentation de l'amendement qui nous est soumis : si vous pensez autrement, vous êtes catalogué comme un arriéré, ce qui est très vexant !

1 commentaire :

Le 23/02/2019 à 15:48, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

Il faut de toute évidence en finir avec ce parent 1 et ce parent 2 discriminant pour les parents et mettant à mal leur amour propre.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion