⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions,
les propositions de loi, les rapports et les votes ne peuvent plus être intégrés pour certains depuis plusieurs mois.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Intervention de Géraldine Bannier

Séance en hémicycle du mardi 12 février 2019 à 21h30
Pour une école de la confiance — Après l'article 1er

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaGéraldine Bannier :

Les députés du groupe MODEM, comme vous tous ici, sont très attachés au principe de laïcité et à la neutralité. Cela dit, l'amendement de M. Ciotti pose problème, quelque part. Nous examinons en effet un projet de loi relatif à la confiance, et plus précisément à l'école de la confiance, et, dans une certaine mesure, cet amendement est porteur d'une certaine défiance.

2 commentaires :

Le 25/10/2019 à 18:51, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

Il faut être réaliste et logique : si vous excluez les élèves pour cause de port de foulard islamique, vous devez aussi exclure les mères qui portent le voile. On ne voit vraiment pas pourquoi ce qui devrait être interdit pour les uns serait autorisé pour les autres.

Ceux qui excluent les élèves voilées disent que c'est au nom de la laïcité, mais la laïcité ne prend pas en compte l'âge des gens qui franchissent un espace public, car l'école est autant un espace public qu'un service public, pour rentrer dans la distinction opérée par Monsieur Macron à la Réunion, disons que c'est un espace public qui est limité par un règlement intérieur, comme les parcs et jardins sont limités par des règlements intérieurs, tout en étant des espaces publics.

Et on a déjà vu des AVS qui travaillent avec un foulard islamique dans les salles de classe, sans que le moindre reproche ne leur soit adressé.

Donc cette prétendue laïcité est ultra discriminante pour les seuls d'élèves, tandis que tous les autres s'en affranchissent allègrement, alors que la distinction d'âge pour appliquer la laïcité n'est pas constitutionnelle. La laïcité s'applique à tout âge.

Aussi, si on veut que la laïcité s'applique, ou on autorise tout le monde, que ce soit parents d'élèves, AVS, enfants, à entrer en salle de classe avec un foulard islamique, ou on empêche tout le monde d'y accéder.

La logique veut, puisque la loi doit s'appliquer sans distinction de religion, que toute personne ayant un foulard islamique peut entrer en salle de classe, et que donc les élèves également. Seule une disposition du règlement intérieur prévoyant que toute personne doit entrer dans les couloirs de l'école et en salle de classe tête nue, sans qu'il soit fait mention de laïcité, serait apte à découvrir la tête des femmes dans l'école.

Maintenant, à l'extérieur de l'école, on peut s'habiller comme on veut, aucune loi ne peut empêcher quelqu'un de se couvrir la tête en sortie, puisque il peut pleuvoir, puisqu'il peut faire froid, cela relève de la liberté personnelle de l'individu. Et quant à dire qu'un foulard est nécessairement islamique, cela relève de l'interprétation personnelle qui n'a rien à faire dans un texte de loi. Imaginez une accompagnante athée qui porterait un foulard par coqueterie personnelle, et voilà qu'elle va être interdite de sortie pour cause de port de foulard islamique, imaginez dans quel état d'idiotie vous vous retrouveriez face à elle ?

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 25/10/2019 à 19:06, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

Et d'ailleurs, en sortie scolaire, les élèves musulmanes pratiquantes doivent pouvoir mettre un foulard autour de la tête si elles le veulent, puisque rien ne peut dire que c'est un foulard islamique ou autre, étant donné que la laïcité empêche de demander leur religion aux élèves (d'où d'ailleurs mes interventions réitérées contre les doubles menus religieux). S'il pleut ou s'il fait froid, au nom de quoi pourriez-vous les interdire de se couvrir la tête ?

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion