Intervention de Anne-Christine Lang

Séance en hémicycle du mardi 12 février 2019 à 21h30
Pour une école de la confiance — Après l'article 1er

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaAnne-Christine Lang, rapporteure de la commission des affaires culturelles et de l'éducation :

Comme si l'enseignement des valeurs de la République risquait, comme vous le prétendez, d'empiéter d'une quelconque façon sur les droits des parents à éduquer leurs enfants selon leurs propres convictions ! Comme si l'école constituait une menace pour la famille et ses valeurs ! Comme s'il existait une rivalité, un combat à mener entre la famille et l'école ! Ce n'est pas du tout notre façon d'appréhender les choses : nous pensons au contraire que l'éducation qui est reçue dans la famille et celle qui est reçue à l'école doivent se nourrir mutuellement et se compléter, dans une logique de coéducation.

Ces amendements s'insurgent contre l'enseignement moral et civique, qui tenterait « d'imposer aux élèves une vision uniforme et contestable de la société ». Qu'entendez-vous par « vision contestable » ? Est-ce respecter autrui, acquérir et partager les valeurs de la République, construire une culture civique ? Tels sont les objectifs de l'enseignement moral et civique proposé dans les établissements.

1 commentaire :

Le 25/02/2019 à 08:46, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

"Comme si l'école constituait une menace pour la famille et ses valeurs ! "

J'ai eu connaissance du cas d'une famille musulmane traditonnaliste qui n'était pas contente que sa fille, d'ailleurs très bonne élève, puisse apprendre la mythologie grecque à l'école, comme attentatoire à la neutralité de l'école, et mettant en danger le modèle religieux qu'elle entendait enseigner à son enfant.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion