⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Intervention de Jean-Michel Blanquer

Séance en hémicycle du jeudi 14 février 2019 à 22h00
Pour une école de la confiance — Après l'article 5 quater

Jean-Michel Blanquer, ministre de l'éducation nationale et de la jeunesse :

L'histoire jugera des progrès que nous sommes en train de réaliser, que je vous ai annoncés et qui vont bel et bien avoir lieu à la rentrée prochaine, et les gens vont bel et bien constater que c'est mieux. Bien sûr, ce ne sera pas parfait mais la situation actuelle n'est pas parfaite et elle est pourtant issue de ce que Jacques Chirac a fait, avec courage, efficacité et esprit visionnaire, en effet. Vous cherchez à tout prix à établir un contraste là où il y a continuité.

J'arrêterai ensuite de répondre à ce type d'argument puisque chacun a compris dans quelle logique nous sommes. Au-delà de votre personne, j'invite tous les députés à jouer avec dignité le rôle qui est le leur et qui est un rôle de coconstruction, non seulement avec la représentation nationale, mais aussi avec les associations. Ne cherchons pas à créer des polémiques qui n'ont pas lieu d'être quand l'intention est la même de chaque côté.

Il ne suffit pas d'inscrire quelque chose dans le code pour que cela s'accomplisse miraculeusement, comme l'ont constaté nos prédécesseurs, aussi efficaces et courageux qu'ils aient été, sinon nous aurions trouvé une situation parfaite. Or c'est loin d'être le cas. Admettons donc qu'on avance par étapes ; soyons humbles les uns et les autres autant que possible et faisons preuve d'esprit collectif, d'amour de notre pays, de souci de l'intérêt général et de celui des élèves en situation de handicap.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion