⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Intervention de Frédéric Descrozaille

Séance en hémicycle du jeudi 14 février 2019 à 22h00
Pour une école de la confiance — Après l'article 5 quater

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaFrédéric Descrozaille :

La question du pouvoir de la loi par rapport à l'action réglementaire revient souvent dans nos débats. Nous débattrons bientôt de la réforme de la Constitution, en particulier du contrôle par le Parlement de l'action publique, aujourd'hui réduit à peau de chagrin. Le ministre de l'éducation nationale et de la jeunesse compte parmi les plus actifs dans la manière dont il conduit l'action de son administration. Ce n'est pas par la loi que nous pourrons corriger les défauts de l'action administrative et du pouvoir réglementaire. Si nous votons la loi, à savoir l'intention du législateur, nous devons ensuite avoir un pouvoir sur l'action publique – que nous n'avons pas aujourd'hui – pour que la loi soit exécutée.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion