⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Intervention de Jean-Michel Blanquer

Séance en hémicycle du jeudi 14 février 2019 à 22h00
Pour une école de la confiance — Après l'article 5 quater

Jean-Michel Blanquer, ministre de l'éducation nationale et de la jeunesse :

Merci pour vos propos concernant l'aide individualisée et l'aide mutualisée. Nous ne devons, en effet, nourrir aucun a priori en la matière – chaque cas est particulier. Nous devons encore progresser à ce sujet. J'ai cité le Danemark et l'Italie, mais d'autres pays encore ont su, bien mieux que nous, faire preuve de pragmatisme et considérer chaque situation en particulier. Ni l'aide individualisée ni l'aide mutualisée ne sont une baguette magique. Nous devons avoir une vision pragmatique – je le répète d'autant plus volontiers que ce mot ne me fait pas peur.

Le dispositif des PIAL devrait nous permettre de discerner afin de progresser au service des élèves. L'aide mutualisée peut contribuer, autant que l'aide individualisée, à la réussite des élèves. C'est vrai, toute nouveauté suscite des questions. Les PIAL n'échappent pas à la règle, et il est normal de répondre à ces inquiétudes. Ils ne modifient pas le système juridique et administratif établi : la commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées décide de l'opportunité de l'accompagnement humain. L'évaluation approfondie conduite par l'équipe pluridisciplinaire de la MDPH permet de déterminer le type d'aide et la quotité horaire, le cas échéant, conformément à l'article L. 351-3 du code de l'éducation, au regard des besoins de l'élève.

Nous ne modifions pas cette règle, à laquelle les familles sont aujourd'hui habituées. En revanche, les PIAL nous permettront d'être plus efficaces. Le dispositif ne sera toutefois pas généralisé dès la prochaine rentrée, même si les premières remontées des PIAL sont très encourageantes. Des évaluations plus approfondies auront lieu ultérieurement. Dès la rentrée prochaine, nous disposerons de l'outil juridique qui nous permettra d'en faire davantage. Chacun pourra constater qu'il s'agit bien d'une amélioration du service. Avis défavorable.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion