Intervention de Frédéric Reiss

Séance en hémicycle du vendredi 15 février 2019 à 9h30
Pour une école de la confiance — Article 6

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaFrédéric Reiss :

Les députés du groupe Les Républicains ne voteront pas ces amendements de suppression. Nous partageons en effet, une fois n'est pas coutume, tous les arguments du ministre. La création de l'École européenne de Strasbourg a été décidée en 2000 et réalisée en 2008, laps de temps pendant lequel nous avons abordé toutes les questions que certains se posent ici aujourd'hui, et y avons apporté des réponses. Les critères de mixité sociale ou d'attractivité du territoire sont respectés – et quand j'évoque l'attractivité du territoire, c'est également de celle du pays qu'il s'agit. Tout ce qui se passe dans cette école, le continuum entre le primaire et le secondaire, les forums des métiers qui revêtent une dimension internationale, la mise en avant de la pratique des langues vivantes, constitue un réel atout. Nous sommes donc tout à fait favorables à l'article 6.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion