Intervention de Paul Molac

Séance en hémicycle du vendredi 15 février 2019 à 9h30
Pour une école de la confiance — Article 6

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaPaul Molac :

Monsieur le ministre, j'aimerais savoir si, finalement, la politique de l'éducation nationale sera que les écoles qui avoisinent l'EPLEI amènent progressivement les élèves au niveau de langue requis pour les intégrer, de quelque langue qu'il s'agisse d'ailleurs. En effet, si on crée une espèce de ghetto, pardon pour ce terme excessif, pour des élèves extérieurs et que les écoles alentour n'ont pas la capacité d'élever le niveau des enfants, l'EPLEI demeurera une exception totale.

Vous avez évoqué les classes bilangues. Dès lors que la sensibilisation à l'allemand commence en maternelle et en primaire, on dispose d'élèves ayant le niveau requis pour les intégrer. Si une politique globale est conduite dans ce cadre-là, cela me semble effectivement cohérent.

1 commentaire :

Le 21/06/2019 à 09:29, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

L'universalisation des tests de QI permettra aux élèves défavorisés de rejoindre les lycées d'excellence, car il y a des gros QI dans toutes les classes sociales. Et je doute qu'actuellement tous les élèves des lycées dit d'excellence aient de gros QI.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion