Intervention de Jean-Michel Blanquer

Séance en hémicycle du vendredi 15 février 2019 à 9h30
Pour une école de la confiance — Après l'article 6

Jean-Michel Blanquer, ministre de l'éducation nationale et de la jeunesse :

Concernant l'immersion, je dirai qu'au fond ce qui compte est l'intérêt de l'élève bien sûr, qui doit parvenir à une acquisition solide du français, mais aussi le développement des langues régionales. Par conséquent, nous devons savoir faire des bilans pédagogiques. Je n'identifie, monsieur Hetzel, aucun préjugé de la part de l'inspection générale, mais seulement une forme d'objectivation. Car c'est un sujet sur lequel on dit beaucoup de choses : il est bon de regarder concrètement ce qu'il en est, dans une esprit d'expérimentation. Plusieurs écoles menant depuis de longues années des expérimentations pédagogiques autour des langues régionales, il est temps désormais de faire un bilan.

Nous devons aussi être attentifs au principe d'égalité. J'ai dit tout à l'heure qu'il fallait se garder de la victimisation. Justement, les processus engagés ces dernières années ont eu très souvent pour résultat de mettre des écoles, dont certaines privées, dans des situations privilégiées, en termes de taux d'encadrement et de moyens notamment.

Nous n'allons pas ouvrir cette discussion, mais nous devons garder à l'esprit le principe d'égalité. Si demain nous faisons des langues régionales un critère supplémentaire pour qu'une famille ayant choisi de scolariser ses enfant dans une autre commune ait droit ipso facto au forfait payé par la commune, nous ouvrirons une large brèche. Le faire serait d'ailleurs en contradiction avec ce qui a été avancé lors de la discussion de l'article 2 de ce texte.

Ne chérissons pas les causes des maux que nous déplorons. Vous plaidez très souvent pour l'école rurale en France, monsieur Le Fur, comme je le fais aussi moi-même. Gardons à l'esprit les situations dans lesquelles nous pourrons nous retrouver, lorsque l'école primaire du village X fermera parce que, dans le village Y, on aura eu telle politique à l'égard des langues régionales.

1 commentaire :

Le 21/06/2019 à 10:03, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

"Nous devons aussi être attentifs au principe d'égalité."

L'égalité dans le moins-disant culturel.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion