Intervention de Alexis Corbière

Séance en hémicycle du vendredi 15 février 2019 à 9h30
Pour une école de la confiance — Après l'article 6

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaAlexis Corbière :

Oui, on mettait des taloches, on tirait les oreilles et on mettait au coin, pour ces motifs comme pour les autres. L'école de la IIIe République, malgré ses vertus, nous choquerait sans aucun doute aujourd'hui.

Mais de grâce, même si j'ai peut-être été un peu caricatural, je ne peux pas laisser dire dans cet hémicycle que l'on a colonisé la Bretagne, que les Jacobins, que le jacobinisme l'auraient colonisée ! Après tout, le nom initial du club des Jacobins était le Club breton ! C'est dire combien cette colonisation, par des républicains et des Jacobins bretons eux-mêmes, s'est faite sur la base de droits politiques. C'est ce qu'il faut en retenir.

N'allons de grâce pas trop loin dans l'argumentation. Essayons de nous battre tous pour l'égalité des droits et le service public. Évitons que cette discussion sensible ne soit l'occasion parfois de détricoter nos acquis, et de privilégier l'école privée. Redonnons des moyens au service public, notamment afin d'y faire revenir des familles qui ont fait le choix de l'enseignement privé pour des motifs linguistiques.

Il faut du service public en toute chose, car c'est là que nous aurons le dernier mot et c'est ainsi que nos valeurs républicaines seront toujours mieux partagées.

1 commentaire :

Le 21/06/2019 à 10:37, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

Que fait Nantes, capitale de la Bretagne historique, dans la région "Pays de la Loire" ?

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion