Intervention de Anne-Christine Lang

Séance en hémicycle du vendredi 15 février 2019 à 15h00
Pour une école de la confiance — Article 9

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaAnne-Christine Lang, rapporteure :

La question de l'indépendance, si je puis dire, de la méthodologie et des outils utilisés pour évaluer les établissements du futur conseil d'évaluation de l'école a été posée. Or ils doivent faire l'objet d'un consensus scientifique aussi large que possible.

C'est pourquoi le conseil devra pouvoir s'appuyer sur les meilleures expertises nationales et internationales, certains pays étrangers ayant beaucoup d'avance sur nous pour la conception de ces outils d'évaluation _ je pense par exemple à l'Ecosse, qui est souvent citée à ce sujet.

L'objectif est double : adopter la meilleure expertise et produire des outils qui deviendront des références au niveau européen, voire au niveau international. Grâce à ces outils dont la qualité fera consensus auprès des scientifiques, la France pourra devenir un pays leader dans l'évaluation des établissements scolaires.

C'est en développant dans l'ensemble du système, et notamment au sein du conseil d'évaluation de l'école, cette culture de l'évaluation qu'on encouragera de jeunes chercheurs à s'orienter vers les questions éducatives qui, jusqu'à présent, les attirent assez peu. La vitalité du conseil d'évaluation de l'école et cette élaboration faisant appel à de nombreuses expertises internationales ne manqueront pas de dynamiser considérablement la recherche en éducation.

1 commentaire :

Le 22/06/2019 à 12:37, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

" qu'on encouragera de jeunes chercheurs à s'orienter vers les questions éducatives qui, jusqu'à présent, les attirent assez peu. "

On a hâte de lire les c... qu'ils sortiront...

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion