Intervention de Alain Ramadier

Séance en hémicycle du vendredi 15 février 2019 à 15h00
Pour une école de la confiance — Article 10

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaAlain Ramadier :

Les professeurs des écoles maternelles et élémentaires sont aujourd'hui admis sur concours unique. Il est pourtant essentiel de souligner que le métier d'instituteur en première année d'école maternelle ne requiert pas les mêmes aptitudes que celui d'instituteur en classe de CM2.

Dans ces conditions, il convient de spécialiser les élèves à l'un ou l'autre métier, si ce n'est au niveau du concours d'admission, du moins au cours de leurs études, et de leur permettre, ce faisant, de formuler un voeu plus légitime, lors de leur affectation, sur le choix d'enseigner en maternelle ou en classe élémentaire.

1 commentaire :

Le 22/06/2019 à 18:25, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

"Il est pourtant essentiel de souligner que le métier d'instituteur en première année d'école maternelle ne requiert pas les mêmes aptitudes que celui d'instituteur en classe de CM2."

Si si, pour les "intellectuels" de l'éducation nationale qui nous dirigent, c'est la même chose.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion