Intervention de Fannette Charvier

Séance en hémicycle du vendredi 15 février 2019 à 15h00
Pour une école de la confiance — Article 11

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaFannette Charvier, rapporteure de la commission des affaires culturelles et de l'éducation :

J'essaierai d'être brève.

Premièrement, la modification du premier alinéa me semble un peu trop restrictive. Les INSPE n'assurent pas que « la maîtrise des savoirs fondamentaux et l'apprentissage de leur transmission ». Il s'agit certes d'une priorité, mais ce n'est pas leur seule finalité.

Deuxièmement, votre amendement distingue la formation initiale et la formation continue, alors même que le référentiel de formation initiale va être finalisé et que le chantier des formations continuées et continues va s'ouvrir. Il me semble donc que vos propositions sont prématurées.

Troisièmement, je suis en désaccord avec la modification de l'alinéa 8. La pédagogie n'est pas quelque chose de figé. C'est d'ailleurs tout l'intérêt de l'adossement des établissements de formation au plus près des lieux de recherche. Vous semblez rejeter toute méthode pédagogique innovante, au motif que la méthode globale a fait des dégâts. Je ne suis pas sûre que ce soit une raison suffisante pour se priver de tous les progrès des sciences cognitives.

Pour toutes ces raisons, j'émets un avis défavorable.

1 commentaire :

Le 22/06/2019 à 18:37, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

" Il s'agit certes d'une priorité, mais ce n'est pas leur seule finalité."

D'après les témoignages facebook, leur finalité serait plutôt d'assomer les étudiants de théories insipides et déconnectées de la réalité professorale.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion