⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Intervention de Marielle de Sarnez

Réunion du mercredi 6 février 2019 à 9h35
Commission des affaires étrangères

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaMarielle de Sarnez, présidente :

C'est un débat très intéressant. Chacun s'est exprimé à sa façon. Monsieur Cabaré a proposé que le G20 se saisisse de cette question. On a parlé de « niche » fiscale, c'est tout de même une très grosse niche puisque s'y trouvent 192 États membres de l'Organisation de l'aviation civile internationale ! Mais ces questions doivent être posées. Les transports aériens ne sont pas couverts par l'Accord de Paris. Comment peut-on avoir une partie du transport international – transport aérien mais aussi transport maritime – qui pollue mais qui ne serait pas impliquée dans la lutte contre le changement climatique ? Mais on nous dit aussi qu'une taxation du kérosène augmenterait de 12 % le prix des billets d'avion : c'est un impact pour les citoyens et leur pouvoir d'achat. Tout ceci mérite d'être regardé. Je ne pense pas que deux grands secteurs économiques polluants puissent rester durablement à l'écart de la lutte contre le changement climatique.

Je rappelle qu'il appartient aux groupes de soulever la question en demandant un débat dans l'hémicycle sur ce texte.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion