Intervention de Danièle Obono

Séance en hémicycle du lundi 18 février 2019 à 16h00
Programmation 2018-2022 et réforme de la justice — Motion de renvoi en commission (projet de loi ordinaire)

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaDanièle Obono :

Au quasi-terme de la navette parlementaire, la motion de renvoi en commission que j'ai l'honneur de présenter au nom du groupe La France insoumise a pour but d'essayer, une ultime fois, de vous convaincre de remettre l'ouvrage sur le métier.

Ce projet de loi de programmation et de réforme de la justice a suscité les doutes, puis l'opposition, franche, déterminée et permanente, de la majeure partie des professionnels de la justice, toutes catégories confondues : avocats et avocates, magistrats et magistrates, greffiers et greffières, éducateurs et éducatrices spécialisés, personnels administratifs. Depuis des mois, elles et ils se mobilisent, vous appelant à lancer dans notre pays un véritable grand débat sur la justice. Je tiens ici, au nom du groupe La France insoumise, à renouveler notre soutien et notre solidarité à l'égard d'un autre mouvement inédit : celui des robes noires.

Celui-ci a certes peu attiré l'attention médiatique – difficile de dépeindre les membres de ces professions réputées illustres en horribles casseurs violents, homophobes et antisémites, plus difficile en tout cas que pour des Jojos en gilets jaunes. Plutôt que la surexposition de faits pourtant médiatiquement et symboliquement spectaculaires – journée justice morte, codes civil et de procédure pénale brûlés en place publique – ,...

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion