⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Intervention de Didier Guillaume

Réunion du mercredi 23 janvier 2019 à 17h15
Commission des affaires économiques

Didier Guillaume, ministre de l'agriculture et de l'alimentation :

Je remercie Mme Crouzet de m'avoir posé une question sur un sujet qui me tient vraiment à coeur, celui de l'étiquetage. Je suis convaincu que nos concitoyens souhaitent aujourd'hui disposer de l'information la plus claire et la plus complète possible sur les produits qu'ils consomment. Les propositions faites au cours des dernières années n'allant pas forcément dans le sens d'une plus grande clarté, nous allons devoir travailler à améliorer les choses dans ce domaine, ce que nous avons commencé à faire avec l'expérimentation que vous avez évoquée, à laquelle je suis favorable. Juste avant Noël, nous avons obtenu, au terme d'une négociation, l'autorisation de l'Union européenne de continuer, ce dont je me félicite. Une harmonisation de l'étiquetage obligatoire relatif aux ingrédients va être étudiée au niveau européen, et la France va peser afin que ce principe soit retenu, car une telle mesure n'a de sens que si elle s'applique à l'échelle européenne. Il n'est pas totalement impossible que nous parvenions à obtenir cette avancée, même si de nombreux États y sont opposés – chacun sait lesquels, et pour quelles raisons.

Merci, Monsieur Potier, pour les satisfecit que vous décernâtes. Je suis très heureux que le fonds d'indemnisation des victimes de produits phytopharmaceutiques puisse recevoir l'assentiment de la majorité de l'Assemblée nationale. Je ne sais pas qui exactement a voté en faveur de sa création…

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion