Intervention de Bastien Lachaud

Séance en hémicycle du jeudi 21 février 2019 à 9h30
Référendums d'initiative citoyenne — Motion de renvoi en commission

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaBastien Lachaud, rapporteur de la commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale de la République :

Vous avez commencé votre argumentaire, monsieur Houlié, en distinguant de manière assez étrange, la souveraineté nationale et la souveraineté populaire. Pourtant, l'article 3 de la Constitution de 1958 est très clair : « La souveraineté nationale appartient au peuple ». Il y a donc une adéquation entre la souveraineté populaire et la souveraineté nationale ; elles sont indissociables, d'autant plus en France où la nation rassemble le peuple des citoyens. C'est donc plutôt à votre sujet que l'on peut parler d'errements idéologiques. La souveraineté n'est jamais divisible : ce n'est pas parce qu'une partie du peuple demande un référendum que la souveraineté est fractionnée, puisque c'est le peuple entier qui se prononce lors du référendum. Sinon, la souveraineté serait divisée dans cette assemblée entre la majorité et les oppositions, or elle ne l'est pas.

Le peuple serait soumis aux lobbys, qui colporteraient de fausses nouvelles émises par des officines russes.

2 commentaires :

Le 02/03/2019 à 15:48, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

: « La souveraineté nationale appartient au peuple »

Hé non, elle appartient au président de la République.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 02/03/2019 à 15:52, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

"Le peuple serait soumis aux lobbys, qui colporteraient de fausses nouvelles émises par des officines russes."

Et en plus il serait suspect d'antisémitisme, d'antisionisme même (nouvelle notion), si le mot "antisémite" serait trop vague, et qu'on ne pourrait le lui appliquer.

Mais qui interdit les kippas dans les lieux publics, est-ce le peuple ou bien l'oligarchie bien pensante ?

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion