⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Intervention de Yann Tréméac

Réunion du jeudi 31 janvier 2019 à 9h30
Mission d'information relative aux freins à la transition énergétique

Yann Tréméac, chef adjoint du service Transports et mobilité de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME) :

Nous avons fait une analyse de cycle de vie de l'hydrogène. Il est indispensable que ce soit de l'hydrogène vert, produit à partir des surplus énergétiques ENR, avec, je le répète, un regard très attentif sur le transport. Afin de ne pas impacter fortement la balance environnementale, il est indispensable d'avoir une vision territoriale, puisque plus de 30 % de l'impact environnemental sont liés directement au transport de l'hydrogène comme vecteur énergétique. Cela a d'ailleurs un sens pour une utilisation pour les véhicules lourds, notamment le transport maritime ou ferroviaire. Pour les parts de réseaux non électrifiés, le développement de l'hydrogène a tout à fait un sens, pour peu qu'il s'opère dans un environnement qui permet cet approvisionnement.

L'intervention de M. Monnier m'a rappelé que l'ADEME porte le programme « Engagements volontaires pour l'environnement des acteurs de la chaîne logistique et du transport de voyageurs » (EVE), visant à mettre en oeuvre des actions au sein des organisations des acteurs du transport routier et de marchandises pour améliorer leurs performances environnementales. Or une des actions qui a suscité le plus d'intérêt était l'écoconduite, qui permet de limiter la consommation de carburant et donc de dégager une marge supplémentaire. Cette action que nous promouvions nous a échappé puisque les transporteurs se la sont appropriée, jusqu'à la création dans plusieurs entreprises de transport de challenges d'écoconduite. La prime n'a plus récompensé le meilleur conducteur, le plus rapide qui livrait en temps et en heure, mais celui qui avait la meilleure écoconduite !

Je souscris au propos de Joseph Beretta au sujet du dispositif des bornes à la demande, qui fonctionne très bien aux Pays-Bas.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion