Intervention de Agnès Buzyn

Séance en hémicycle du lundi 18 mars 2019 à 21h30
Organisation et transformation du système de santé — Article 1er

Agnès Buzyn, ministre des solidarités et de la santé :

Votre amendement propose de rendre le processus sélectif dès la première année d'une licence qui orienterait vers les études de médecine.

En réalité, s'il y aura une sélection à l'entrée des études de médecine, l'exigence de qualité demeurant, nous ne souhaitons pas que le modèle d'entrée soit une licence de trois ans.

En effet, certains étudiants pourront rejoindre des études de médecine au bout de deux ans de licence.

Vous proposez que la sélection se fasse après la première année. Or certains étudiants pourront, s'il leur faut du temps pour maturer un projet et décider d'opter pour des études de santé, suivre deux ans de formation.

En réalité, le fait de créer une sélection après la première année n'est pas le modèle que nous choisissons : celui que nous privilégions est plus souple, avec une entrée possible en deuxième année de licence.

Par conséquent, la sélection se fera plutôt en deuxième année, après deux ou trois ans de licence en vue de faire des études de santé.

C'est la raison pour laquelle le Gouvernement est défavorable à votre amendement.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion