Intervention de Julien Dive

Séance en hémicycle du lundi 18 mars 2019 à 21h30
Organisation et transformation du système de santé — Article 1er

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJulien Dive :

Il prévoit l'élaboration d'un rapport. Celui-ci ne serait pas rédigé par le Gouvernement – voilà qui devrait vous convenir, madame la ministre ! – ni par le Parlement.

Il s'agit ici d'un rapport rédigé en fin d'année par chaque université, portant sur ses capacités d'accueil et transmis à l'ARS. Certes, les capacités d'accueil des formations en deuxième et troisième années de premier cycle sont déterminées par les universités, mais elles répondent à des objectifs pluriannuels définis par l'État.

Il en résulte que certaines universités pourraient être amenées à accueillir davantage d'étudiants en deuxième année, ce qui poserait des problèmes de logistique, notamment en matière de dimension des locaux d'accueil. Le rapport proposé vise à permettre à chaque université de dresser un bilan de fin d'année, afin de mieux prendre en compte, l'année suivante, ses capacités d'accueil, et de répondre aux besoins de formation du système de santé.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion