Intervention de Agnès Buzyn

Séance en hémicycle du jeudi 21 mars 2019 à 21h30
Organisation et transformation du système de santé — Après l'article 7 quinquies

Agnès Buzyn, ministre des solidarités et de la santé :

Nous sommes tout à fait d'accord quant au fond, mais la forme des amendements me pose problème.

Nous estimons nous aussi qu'il faut étendre les possibilités de vaccination par les infirmières. À cette fin, j'ai saisi l'année dernière la Haute Autorité de santé pour qu'elle m'adresse des recommandations concernant l'extension de la possibilité de vacciner à d'autres professions de santé que les médecins – il s'agissait des infirmières et des sages-femmes.

En pratique, les amendements aboutiraient à réduire les possibilités vaccinales que nous avons ouvertes cette année aux infirmiers. Nous avons notamment autorisé ces derniers à administrer la primo-vaccination contre la grippe, ce qui leur est refusé ici.

Quant à l'accès à la prescription d'antiseptiques, nous l'avons voté en adoptant un amendement antérieur.

Je propose donc le retrait des amendements, faute de quoi mon avis sera défavorable.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion