Intervention de Agnès Buzyn

Séance en hémicycle du jeudi 21 mars 2019 à 21h30
Organisation et transformation du système de santé — Après l'article 7 quinquies

Agnès Buzyn, ministre des solidarités et de la santé :

Bien que, là encore, le fond de cet amendement soit intéressant, je donnerai un avis défavorable pour des considérations de forme.

En effet, les visites médicales pour les enfants prévoient bien le dépistage obligatoire des troubles visuels. Cependant, même si les opticiens-lunetiers peuvent effectuer un examen de la réfraction, le dépistage et la prévention ne font actuellement pas partie de leurs compétences car ils n'ont pas nécessairement reçu la formation adéquate pour remplir ces missions.

Ces questions seront toutes abordées dans le cadre de la mission sur la filière visuelle, quitte à proposer des formations complémentaires. Elles donneront lieu à une réadaptation des compétences et des formations, qui fera l'objet d'une concertation.

C'est la raison pour laquelle j'émettrai un avis défavorable sur l'amendement. Vous pouvez cependant avoir la certitude que nous avancerons sur ce dossier.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion