Intervention de Agnès Firmin Le Bodo

Séance en hémicycle du jeudi 21 mars 2019 à 21h30
Organisation et transformation du système de santé — Après l'article 7 quinquies

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaAgnès Firmin Le Bodo :

Monsieur Door, je ne partage pas complètement votre avis. Pour l'instant, toutes les pharmacies en France ne sont pas autorisées à vacciner. Attendons les résultats de la généralisation, voyons ce que cela apportera comme plus-value. Ensuite, peut-être élargirons-nous à d'autres professionnels de santé.

C'est déjà compliqué pour nos concitoyens : je ne sais combien de fois j'ai refusé de vacciner cette année, parce que l'expérimentation ne concernait pas mon territoire. J'étais très heureuse de refuser, mais l'année prochaine, je ne pourrai pas refuser. C'est illisible pour les gens, de multiplier les professionnels qui peuvent vacciner.

Commençons par l'extension à tous les pharmaciens dans toute la France. Ensuite, peut-être pourrons-nous désigner un autre professionnel de santé, mais en l'état actuel des choses, il est trop tôt pour ajouter les biologistes.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion